• Le traumatisme psychique

    Traumatisme psychique

    Dépistage – traitement


                 Je fais parti de la CUMP de la Somme (cellule d’urgence médico-psychologique), nous intervenons sur site et en différé lors de catastrophes ou d’accidents à fort retentissement collectif. De part cette activité, je suis amené à suivre des patients ayant vécu des traumatismes psychiques.

     

                Comment reconnaît-on un traumatisme ?

                L’état de stress post traumatique (ESPT) est le diagnostique du traumatisme psychique issu de la classification américaine du DSM IV (PTSD : Post Traumatic Stress Disorder en anglais). Cette classification est très connue bien que comportant quelques lacunes. Quand un traumatisme fait irruption la personne n’est pas confrontée à un stress mais à un effroi. Cet effroi amène une rupture dans le sentiment continue d’existence, et peut amener une désorganisation de la vie quotidienne allant jusqu’à une modification de la personnalité de la victime traumatisée. Le syndrome post traumatique peut apparaître avec un délai de quelques semaines à quelques mois, voir parfois quelques années à distance de l’événement traumatisant.

                Nous pouvons résumer les symptômes en trois catégories :

                1- Les symptômes intrusifs.

                On y retrouve les reviviscences, les victimes revivent le traumatisme au travers de cauchemars, des flashback (images s’imposant à la conscience durant les phases d’éveil). Certains sons, certaines images peuvent réenclencher le vécu du traumatisme comme cet ancien casque bleu qui se jette ventre au sol dès qu’il entend un pot d’échappement claquer pensant que c’est une bombe…

                2- Les symptômes d’évitement

                Les victimes mettent souvent en place des stratégies pour faire face à leurs angoisses, ils évitent par exemple les lieux où ils savent que leur traumatisme pourra faire irruption, ils peuvent aussi éviter de regarder les informations à la TV, etc. Même si cela peut fonctionner durant un temps, les conséquences à moyen et long terme sont un repli au domicile, et une inhibition majeure.

                 3- Les symptômes d’hyperactivité neurovégétatifs

                Très fréquents lors d’agressions, les victimes sont en hyper vigilance, attentifs au moindre bruit, sur le « qui-vive » ! Cet état amène très rapidement un épuisement psychique.

     

                Associé à ces trois catégories d’autres troubles peuvent ensuite se rajouter :

    -Trouble du sommeil (lié souvent aux cauchemars)

    - Trouble de l’appétit

    - Déréalisation

    - Dépression

    - Remaniement de la personnalité

    -  Repli et inhibition

     

                Traiter un traumatisme psychique

                On ne peut pas effacer le souvenir du traumatisme mais on peut traiter ses symptômes ! Ceci est très important car bien souvent les patients pensent que leur état n’est pas soignable et une résignation s’installe. Tous les symptômes décrits plus haut sont un véritable handicap pour la personne qui les subit, ils attestent que le trauma est encore présent ici est maintenant, qu’il n’est pas digéré.

                 Les thérapies

               Il existe plusieurs thérapies efficaces dans ce domaine. Les trois principales sont les thérapies cognitives et comportementales orientées sur le traumatisme (TCC trauma), les thérapies psycho-dynamiques et l’EMDR. Les TCC trauma et l’EMDR sont toutes deux recommandées par la haute autorité de santé (HAS).

                 Précisions sur l’EMDR

                Je pratique l’EMDR c’est donc sur ce point que je vais plus parler.

                Selon David Servan-Schreiber, l’EMDR pourrait se définir comme une « désensibilisation et un retraitement par les mouvements oculaires ». En effet pendant les rêves, nous bougeons les yeux rapidement, le cerveau digère alors ce qui s’est passé pendant la journée et dans le passé, un travail de connexion s’établit pendant la nuit, nous permettant de relativiser. Or, après un traumatisme, le travail de connexion ne se fait plus, l’EMDR permet  donc de procéder à  l’aboutissement du travail d’archivage.

             « Le traitement par les mouvements oculaires pendant la séance d’EMDR, facilite la formation de nouvelles connexions entre les souvenirs du traumatisme. Un réseau se formerait, chaque souvenir paraissant se relier à un autre puis à un autre puis à un autre… Les souvenirs traumatiques, presque pris de vitesse, semblent alors remonter d’une connexion à une autre jusqu’au cortex préfrontal. Là il se connecte instantanément à notre connaissance de la vie, à notre expérience. Cette activité fait que notre cortex se rallume, les souvenirs traumatiques basculent dans l’univers de la raison et sont alors archivés dans le passé, l’amygdale s’éteint et le traumatisme est digéré » 

    Depuis 2004, l’EMDR est reconnu par l’INSERM comme une méthode efficace et rapide pour agir sur le syndrome du stress post-traumatique, qui était l’une des pathologies les plus difficiles à soigner. Malgré le manque de compréhension et de précision des mécanismes d’actions de cette méthode, 18 études ont démontré que  80% des consultants n’avaient plus de symptômes après 3 séances.

     

                Le traumatisme « T »  les traumatismes « t »

                Une dernière précision me semble importante à faire. La thérapie EMDR a été pratiqué avec les vétérans du Vietnam, nous sommes dans le cas de traumatisme avec un grand « T ». Les traumatismes psychiques peuvent prendre une forme différente mais tout aussi perturbante : se sont les traumatismes avec un petit « t », c’est-à-dire une succession d’événements sur le même thème dont la fréquence forme un traumatisme à part entière ! Par exemple une femme qui dans son enfance a vécu de nombreuses situations où sa mère l’a délaissée, rejetée, négligée. Ces situations répétées d’abandons ont amenées chez elle de véritables angoisses abandonniques qui sont un traumatisme à part entière et la perturbent encore aujourd’hui. La thérapie EMDR a de très bons résultats aussi pour ce type de traumatisme.
    Toute expérience humaine passée amenant une cognition négative sur soi ("je suis nul", "je ne mérite pas de ...", "je suis en danger") et qui résonne encore comme vrai ici et maintenant peut être traité par la thérapie EMDR. 


     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    détresse
    Dimanche 6 Juin 2010 à 15:24
    bonjour, je suis contente d apprendre que vous pratiquez cette thérapie EMDR, en effet sur AMIENS très peu de monde ne l a connaisse et ne la pratique .Si je permets de vous dire cela ,c est pour m être renseignée pour moi même ,ayant vécu un drame personnel je suis dans le cas de figure post traumatique .La démarche n est pas facile ;mais je vais réfléchir pour vous contacter
    2
    feel
    Dimanche 6 Février 2011 à 02:55

    bonjour, je souhaiterai savoir si vous prenez en charge les personnes en ALD pour problèmes psychosomatiques?

    3
    N.Desbiendras Profil de N.Desbiendras
    Vendredi 18 Février 2011 à 09:35

    Les problèmes psychosomatiques tirent bien souvent leur origine dans une vécu émotionnellement traumatique. C'est effectivement un des domaines d'application de la thérapie EMDR.  Que vous soyez en ALD ne change rien pour la prise en charge.

    4
    camionette
    Dimanche 6 Mars 2011 à 23:42

    mais comment peut -on faire lorsqu'on ne parvient pas à faire ressurgir un souvenir traumatisant, comme si il existait une sorte de blocage, alors que consciemment on est prêt à faire tous les efforts du monde pour y parvenir ?

    5
    N.Desbiendras Profil de N.Desbiendras
    Mardi 8 Mars 2011 à 09:36

    Il existe différentes thérapies qui parviennent à traiter ce type de problèmes sans avoir recours à l'événement traumatique, et en centrant son approche sur le corps:

    - La SE (somatic experiencing)

    - L'hypnose Erikconnienne

    De plus avec l'éclairage du psy on met parfois en lien des événements qui n'étaient pas consciemment en lien avant.

    6
    vroumvroum
    Vendredi 18 Mars 2011 à 19:43

    pratiquez-vous les somatic experiencing ?

    7
    lémurien
    Vendredi 18 Mars 2011 à 20:07

    C'est dommage car il n'existe que 35 praticiens en france, je viens de consulter le site officiel. J'éspere que des professionnels vont vite être formés. De plus, sur wikipedia l'article concernant la somatic experiencing n'existe même pas encore en Français. Il existe en Allemand et en Anglais. J'ai vraiment l'impression d'être au moyen age parfois en France. Je garde espoir de pouvoir me faire soigner quand même, mais c'est long.

    8
    N.Desbiendras Profil de N.Desbiendras
    Samedi 19 Mars 2011 à 09:34

    Je ne pratique pas la SE. Je ne suis pas assez formé. Sur Amiens (et en Picardie), à ma connaissance, il n'y a que le Docteur Joanic Masson, qui est un praticien EMDR et hypnothérapeute,  qui doit pratiquer la SE dans les cas où les situations d'origine sont amnésiées et trop difficiles à retrouver. 

    Référence bibliographique pour ceux qui souhaitent:
    Réveiller le tigre: guérir le traumatisme, de Peter A. Levine

    9
    Matic
    Lundi 23 Mai 2011 à 11:38

    Bonjour, 

     

    Je me permets de vous contacter car je suis à la recherche d'un Psychologue clinicien ou d'un psychiatre et je voulais savoir si vous pouviez m'aider. 

    Depuis quelques mois, je suis très angoissée. J'ai peur mais je ne sais pas de quoi. J'ai peur d'aller travailler, j'ai peur de sortir (même si je le fais), et surtout j'ai peur de me sentir mal, de ne pas pouvoir revivre normalement. 

    Je ne suis pas une personne stressée à la base, cela ne m'est jamais arrivé. En tout cas, je ne suis pas déprimée.

    Une chose est sûre c'est que je ne veux pas prendre d'anxiolytiques, j'en ai pris cet hiver et j'ai très mal réagi. 

     

    Est-ce que vous pensez que vous pourriez m'être utile ? M'aider à reprendre une vie normale et m'aider à trouver la raison de ces peurs ? 

     

    Bien cordialement, 

     

     

     

    10
    N.Desbiendras Profil de N.Desbiendras
    Mardi 24 Mai 2011 à 09:44

     

    Bonjour

     

    Vous décrivez un état de stress récent, qui ne vous était jamais arrivé auparavant. Il y a du se passer quelque chose pour amener cet état. Une thérapie vous serez effectivement très utile. Premièrement pour la gestion du stress. Deuxièmement pour travailler sur ces "stresseurs" et trouver leurs origines. Non pris en charge ce que vous décrivez peut malheureusement rapidement dériver vers une phobie sociale.

     

    11
    sacha81
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 12:27

    Bonjour,

    Je m'intéresse depuis longtemps à la thérapie du EMDR,.

    J 'ai subis la manipulation au sein de mon foyer durant 20 ans et je suis partie pour me sauver de cette situation.Depuis 10 ans ,je vis de façon chaotique et n'arrive pas à retrouver confiance en moi.Je suis paralysée à l'idée de retravailler et n'arrive à m'exprimer qu'au travers de la création.Je n'ai plus de vie sociale et depuis peu ressens un désir d'abandonner la course. J'aimerai me soigner mais sur Albi ,je côtoie des psychiatres qui n'ont aucunes envies de s'intéressr à cette méthode.L e problème , c'est le moyen de trouver un financement sachant que je ne touche que l'AAH; Je me sens perdue........

     

    12
    N.Desbiendras Profil de N.Desbiendras
    Mercredi 28 Décembre 2011 à 15:27

    Bonjour Madame,

    Je prend connaissance aujourd'hui de votre message.
    Votre parcours est effectivement douloureux et laisse "des marques", ces empreintes peuvent se soigner avec l'EMDR, Il faudra avant tout créer une confiance avec votre psychologue et une sécurité propice pour pouvoir travailler sur de tels événements. Je suis disponible pour en discuter par téléphone, simplement pour mieux vous orienter.

    Sur Albi il n'existe qu'un seul praticien EMDR certifié (liste officielle sur le site EMDR France). J'ai la possibilité de vous mettre ses coordonnées ici puisque ce sont des données professionnelles et publiques:

    MAOZ Zeev
    Psychologue
    96 chemin des Fontanelles
    31500 TOULOUSE
    135 rue Roc
    81000 ALBI
    Tel : 09 70 44 56 62
    Mob : 06 08 18 12 47

    Essayez de voir avec lui s'il travaille en libéral ou en publique ou s'il connaîtrai un psychologue hospitalier à Albi en cours de formation EMDR?

    Bon courage.

     

     

    13
    marie-noelle
    Samedi 22 Décembre 2012 à 08:50

    mon fils a subit un traumatisme il y a un depuis il ne parle que de cela et cherche toujours a retourner chez la personne qui est responsable de son traumatisme  comment peut-ont expliquer cela!                     

    14
    N.Desbiendras Profil de N.Desbiendras
    Samedi 29 Décembre 2012 à 10:31

    Bonjour

    Il pourrait y avoir plusieurs explications à cela et je n'ai pas assez d'éléments pour émettre un avis clinique.

    Toutefois une des hypothèse que l'on peut croiser dans ce genre de situation est le phénomène de réalisation (ie conceptualisation). Le cerveau n'a pas réussi à intégrer, comprendre ce qui s'était passé, et il tente de donner un sens. Ce phénomène est à la base du syndrome de répétition. Cela peut se traduire par des symptômes intrusifs: rèves, cauchemars, etc. Dans certains cas ce syndrome de répétition influence inconciemment la personne et la pousse à se remettre en situation pour tenter de "revivre" le contexte, et de digérer les réseaux de mémoire qui sont jusque là non traités.

     

    Nb: il existe d'autres explications possible, dans tous les cas c'est le signe de fortes reviviscences. Le traumatisme c'est le passé qui vit au présent... votre fils aura sûrement besoin d'aide pour réussir à dépasser ce qu'il a vécu.

    15
    Mercredi 26 Août 2015 à 03:29

    Bjr,je suis "victime" depuis tres longtemps d un traumatisme (venant surement de ma naissance !,d apres mon medecin traitant pratiquant l hypnose ,avec moi conversationnelle ericksonienne) de MANQUE DE CONFIANCE EN MOI .....(surtout en groupe!),je fait du travail sur moi meme depuis 25 ans !,mais je reste ,moi aussi figer /bloquer dans ma vie et ceci a deboucher sur la phobie sociale ,je ne fait confiance en personne en plus ,j ai l impression de tourner en rond depuis longtemps avec certins abus psychologiques d une tante dont je me souvient tres bien ........? l emdr pourrait  t il maider a me debarasser une fois pour toute de ce mal qui me ronge et me gache la vie sociale et privee depuis longtemps ? CORDIALEMENT fioul!!!!!!,MERCI D AVANCE

    16
    Jeudi 27 Août 2015 à 22:57

    Bonjour

    Merci pour votre message. 
    De ce que vous me décrivez, je pense que l'EMDR peut vous être bénéfique sur certains points.

    Depuis sa création la thérapie EMDR s'est développée et est devenue beaucoup plus spécialisée et applicable dans d'autres domaines que les syndromes de stress post-traumatique. Dans votre cas je pense notamment aux empreintes précoces (traumatisme dans la période pré-verbale), ainsi que les patterns de manque de confiance en soi et de dévalorisation (émanant d'abus psychologiques volontaires / de manipulation / ou d’autres événements) . La difficulté à "faire confiance" est quelque chose d'appris, on ne naît pas avec cela. Mais cela a sûrement été appris pour de bonnes raisons... De manière générale un pattern (comme par exemple: "je ne peux faire confiance à personne") est quelque chose d'adapté par rapport au contexte et à la date où il émerge. Puis comme il est lié à un ou des événements traumatiques il se fige et se répète...pour devenir inadapté et handicapant. 

    Pour la phobie sociale, de mon point de vue, c'est un symptôme d'un mal être plus profond. C'est une tactique que votre cerveau à trouver pour amoindrir la souffrance psychique d'être confronté à quelque chose qui jusque là est insupportable. 

    J'espère avoir pu vous éclairer. Je me tiens à votre disposition par téléphone si vous avez des questions.

    Cordialement 

     

    17
    Paripsy
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 21:45

    Bonjour,

    Je cherche un psychologue spécialisé dans les troubles de stress post traumatique à Toulouse afin d'orienter un adolescent de 15 ans . L'approche psychodynamique et psychoéducationnel seraient très intéressantes dans son cas.

    Pourriez vous me communiquer éventuellement des noms si vous en connaissez?

    Je vous en remercie par avance

    18
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 09:35

    Bonjour

    Effectivement, la thérapie est une bonne indication pour cela. L'OMS/ l'HAS/ l'INSERM recommandent et préconisent l'EMDR pour traiter l'état de stress post-traumatique (2013/2007/2003). 

    Contactez moi et je vous conseillerai une collègue thérapeute EMDR spécialisée enfant et adolescent.

     06 58 38 58 32

    Cordialement 

     

    Nicolas Desbiendras 

      • Paripsy
        Dimanche 1er Novembre 2015 à 23:12

        Merci beaucoup de votre réponse.

        Je vous contacterai courant la semaine

        Cordialement

    19
    paripsy
    Samedi 13 Août 2016 à 19:48

    Cher Collègue,

    Je reviens vers vous toujours par rapport à ce jeune dont le cas s'aggrave et le comportement devient très violent notamment envers les parents. Il est dans une dépendance aux substances qu'il consomme visiblement régulièrement.  Aujourd'hui je pense devoir solliciter des hopitaux pour un bilan et une éventuelle hospitalisation en vue d'une cure de désintoxication, dans un premier temps, suivi d'une psychothérapie par la suite.

    Mais comme je ne suis pas sur Toulouse je me permets de vous demander si vous avez des collègues à me recommander pour pouvoir faire les démarches rapidement et lui venir en aide avant qu'il ne soit trop tard.

     

    Je vous remercie par avance 

    Cordialement

    20
    Samedi 13 Août 2016 à 22:01

    Bonsoir.

    L aggravation des comportements addictifs peuvent présumer d une diminution des stratégies d évitement lié au syndrome post traumatique. 

    Dans ce genre de circonstances les voies de symptômes A. Intrusifs C. Modifications de cognitions et d humeur D. Hyper éveil (activation neuro-végétative) sont souvent gérés par les stategies d évitement que les patients mettent en place et parfois même avec un grand succès... ce qui minimise la visibilité du syndrome post traumatique.

    Mais c est très couteux en energie psychique et au moment où le patient  s epuise et qu il ne peut plus utiliser les stratégies  d évitement les autres symptômes flambent. 

    Je suis en congés et mon telephone pro est donc éteint, contactez moi sur mon mail svp:

    desbiendras.nicolas@gmail.com 

    Cordialement

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :