• Marie, crises d'angoisse et peur de rester seule

     

    Marie se sent mieux, mange mieux, ne fait presque plus de mauvais rêves. Elle a souhaité témoigner de son chemin vers l'autonomie

    témoignage
     

    Dans ma jeune vie j'ai vécu un événement traumatisant qui impliquait quelqu'un de ma famille. Je pensais que je ne pouvais pas en parler. Je me suis construite autour de ce gros secret jusqu'à ma majorité. J'ai alors décidé d'en parler et quand je l'ai laissé sortir je me suis effondrée. Effondrée littéralement, d'épuisement. Il m'arrivait de faire des malaises vagaux assez impressionnants. Cette perte de contrôle était extrêmement angoissante et je me suis mise à faire des crises d'angoisse. J'avais peur de tomber n'importe quand. Ma sécurité ne reposait que sur la présence de quelqu'un en qui je pouvais avoir entièrement confiance. Je lui déléguais la confiance en moi, et je ne vivais plus.

    J'ai fini par suivre une thérapie pendant un an. C'était une rééducation à la vie quotidienne. Elle m'a permis de reprendre et terminer mes études, le sport, une vie sociale. Mais au bout de quelques années j'ai fait une rechute, la courses des étoiles sans doute. Les angoisses sont remontées d'un coup et je me suis tournée vers la thérapie EMDR. J'avais eu connaissance de l'existence de cette thérapie environs un an plus tôt, on m'avait dit qu'il s'agissait de retraiter des souvenirs traumatiques. Jamais de ma vie je n'avais eu une telle envie de m'en sortir, un tel ras-le-bol. C'était le bon moment pour se lancer.

    Cela n'avait rien d'agréable de se replonger séance après séance dans les expériences difficiles de ma vie, mais il semblait que mon corps ne réclamait que le moyen de s'exprimer. Des liens que je n'aurais pas imaginés se tissaient entre les événements passés pour donner un tout autre éclairage sur mes difficultés présentes. Je sortais des séances très fatiguée et avec mal autour des yeux. Cette sensation se dissipait au bout de deux jours en général. Les cauchemars, j'en ai toujours fait beaucoup, se sont peu à peu mués en rêves. Pas toujours agréables non plus, mais sans les sueurs froides et la panique. J'ai eu la sensation d'un travail en profondeur, qui a amené d'autres éclairages sur mes expériences. mon cerveau semblait physiquement se réorganiser autrement. Je me suis rendue compte à quel point je pouvais être jugeante envers moi-même, alors que je pensais avoir pris le parti d'être bienveillante au contraire.

    Après environs huit mois, je suis repartie sur mon chemin avec une autre estime de moi, et d'autres réflexes pour gérer les situations encore problématiques. Le travail est encore loin d'être terminé, j'ai souvent des remontés d'angoisses même si elles n'ont rien à voir avec ce qu'elles étaient, et ma zone de confort n'est pas encore aussi étendue que ce que je voudrais. Mais je sens que le cap est passé, j'ai renoué avec l'idée que je puisse un jour prochain me sentir libre de faire ce que je veux alors que j'avais perdu cet espoir sans m'en rendre compte.

    Chaque jour, par petits défis, je me rapproche de l'autonomie. Ce qui a changé pour moi c'est le contrôle. Maintenant, quand je fais les choses, même si c'est encore plus ou moins difficile de me lancer selon comment je me sens, une fois que j'y suis je peux y prendre du plaisir, et me distancier de la peur. Je ne fais plus les choses qui me font peur dans une sorte d'apnée, le plus vite possible. J'arrive à regarder la situation, et découvrir la part de moi qui a peur parce qu'elle ne sait plus faire autre chose. Je n'arrive pas toujours à la rassurer autant que je le voudrais, mais je me rends de mieux en mieux compte qu'elle s'accroche à cette peur comme pour se rassurer elle-même. En me montrant chaque jour qu'un autre réflexe est possible, j'ai bon espoir que l'enthousiasme remplace peu à peu cette peur, pour me laisser toute la liberté d'action dont j'ai besoin. Il m'arrive déjà parfois de faire certaines choses que je ne faisais plus sans même m'en rendre compte. Le lâcher prise ressemble plus pour moi à un apprentissage quotidien qu'à une sorte d'illumination. 

     


  • Commentaires

    1
    Christiana lindskog
    Lundi 22 Juillet à 21:39


    Je me nomme Christiana, j'habite RIGGARGATAN 16 D, GALVE ,80286, SWE. j'ai pas l'habitude d'ecrire mon veçu sur les forums mais cette fois-ci c'est la goutte d'eau qui a débordé la vase.
    En effet mon homme avec qui j'ai fais 7 années de relation conjugal ou nous avons eu 2 enfants me laissa pour une autre et mieux ils se sont installés ensemble, 2 mois sans nouvelle c'est ainsi j'ai parlé de ma situation a ma collègue de service qui me donna le contact du Maitre marabout FAGNON tchetula dès que je l'ai contacter et expliqué ma situation il promis de dormir a tête reposé en 3 jours mon homme est revenu à la maison et très amoureux de moi ...(pour tous vos petits problèmes de ruptures amoureuses ou de divorces ,maladies ,la chance , gagner au jeux de loto , les problèmes liés a votre personnes d'une manière, les maux de ventre, problème d'enfants, problème de blocages, attirance clientèle, problème du travail ou d'une autre) voici le contact du maitre marabout FAGNON tchetula vous pouvez l'appelez directement ou l'ecris sur son wathsaap ou mail , il est joignable . 

    Wathsapp : 00229 65 73 13 89

    E-MAIL: maitrefagnon.tchetula777@hotmail.com
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :